Mieux valoriser l’énergie solaire, premier carburant de l’agriculture !

L’énergie solaire

Premier carburant de l’agriculture

Illimitée et gratuite, l’énergie solaire est sous-utilisée par l’agriculture, qui paradoxalement sur-utilise les énergies fossiles, importées en totalité. Comment optimiser la captation de l’énergie solaire pour accroître le rendement en biomasse et donc en ressources valorisables ? Cela implique de maximiser le niveau de photosynthèse par unité de surface, en assurant une couverture végétale des sols permanente et la plus abondante possible tout au long de l’année.

L’agriculture qui a le meilleur rendement énergétique est celle qui abandonne le travail du sol et remplace les intrants fossiles par de l’énergie renouvelable : des plantes à profusion et diversifiées, pour capter du soleil, du CO2 et de l’azote atmosphérique en quantité… le tout en circuit court et sans le moindre frais ! Les plantes produisent et recyclent tout sur place, in situ.

L’avantage agronomique, économique et environnement est au rendement maximum de biomasse tout au long de l’année. Il faudra sortir la vigne de sa « misère » des sols nus et travaillés, ou de ses couvertures végétales improductives et tondues toute l’année.

Partagez cette page

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.