Lancement officiel de “La belle vigne”

En partenariat avec

Contact :

contact@lbv-france.com
Xavier 06 07 46 42 48

ou par le formulaire de contact

Contact presse :

Eric 06 75 51 09 99

La conduite de la vigne doit à nouveau évoluer. Les gestions actuelles sont laborieuses, les problèmes restent entiers, et les solutions en viticulture biologique ne répondent pas mieux que la viticulture conventionnelle à ces enjeux : il reste toujours des problèmes environnementaux et sanitaires sur la vigne.

L’impératif est aujourd’hui de reconstruire la démarche agronomique conduisant vers des sols fertiles : des sols vivants. En d’autres termes, la viticulture doit réapprendre à utiliser le fonctionnement de la nature pour développer sa durabilité.

En effet, un sol fertile représente la meilleure garantie de l’autonomie pour le vigneron, avec moins d’apports d’intrants et des vignes en meilleure santé. Un sol fertile permet de produire mieux avec moins. Il s’agit de revisiter les engazonnements, la place de l’arbre, la taille de la vigne, de régénérer les sols, de changer pour des couverts végétaux et de couvrir les cavaillons avec des plantes adaptées. La mise en place des couverts végétaux permet d’initier de nouvelles techniques de gestion du végétal. Ils permettent également une production de biomasse et de biodiversité, la suppression de l’érosion et des transferts phytosanitaires ainsi que la séquestration de carbone.

Convaincue que les pratiques agroécologiques permettront de stabiliser, voire d’augmenter la production viticole française ainsi que sa qualité face aux défis majeurs du XXIème siècle (réchauffement climatique, perte de biodiversité, pollutions agricoles, etc…), LA BELLE VIGNE SAS, filiale de LA VACHE HEUREUSE, aidée dans sa constitution des Châteaux Durfort-Vivens, Ferrière et Haut-Bages Libéral, se donne pour objectif de promouvoir et de conseiller la mise en pratique de l’agroécologie dans le vignoble français.

Grâce à ses salariés et son réseau d’experts reconnus regroupés au sein de la Cellule Nationale Agronomique, la stratégie de LA BELLE VIGNE est de faire la preuve par la pratique agricole dans les vignobles et de diffuser les résultats obtenus pour démontrer que les sols couverts et vivants sont une solution efficace qui fonctionne face au réchauffement global.

LA BELLE VIGNE s’adresse aux vignerons désireux de modifier leurs pratiques mais  aussi aux industriels de l’agrofourniture, de l’agroalimentaire, aux acteurs de la  distribution et aux organisations de consommateurs.

Ces pratiques reposent principalement sur trois fondamentaux :

  • Des sols vivants et fertiles,
  • Des plantes productives et résilientes
  • Un environnement favorable et protecteur

LA BELLE VIGNE ne réalisera pas seulement des prestations de conseil en viticulture.

Elle assurera un suivi rétroactif de ses recommandations agroécologiques en évaluant et en traitant, dans son réseau de viticulteurs adhérents, les résultats obtenus en terme de viabilité économique et sociale, d’efficience des intrants, de qualité du sol, d’émission de gaz à effet de serre (GES), de qualité de l’eau et de biodiversité grâce aux indicateurs développés par l’Institut de l’Agriculture Durable (IAD).

Elle expérimentera en outre au sein de ces adhérents différentes pratiques agroécologiques selon une méthode basée sur le Recherche-Action (expérimentation participative).

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *