Les maladies cryptogamiques du bois de la vigne

Les maladies du bois sont considérées comme très dommageables pour la pérennité du patrimoine viticole car les champignons responsables de ces maladies attaquent les organes pérennes de la vigne, provoquant à plus ou moins long terme la mort du cep. Dans le vignoble, elles se manifestent par différentes symptomatologies au niveau de la partie herbacée.

Elles peuvent se caractériser par des formes plus ou moins sévères allant jusqu’à l’apoplexie ou par des formes lentes conduisant à l’affaiblissement progressif de la plante (perte de vigueur), pour aboutir à la mort d’une de ses parties (coursons, bras), puis à sa totalité. Ces dernières s’expriment soit par des zones nécrotiques sur les feuilles se traduisant par quelques taches ou par des zones beaucoup plus importantes donnant un aspect de tigrure à la feuille, soit par des rabougrissements de la végétation. Selon leur gravité ou la période pendant laquelle elles se manifestent, elles peuvent toucher les inflorescences ou les fruits. Ces derniers peuvent ne pas atteindre leur maturation, se dessécher ou encore prendre un aspect millerandé. Les fruits peuvent aussi se tacheter rendant ainsi non commercialisable les raisins de table. Il est également possible d’observer la mort de la plante sans qu’il y ait expression de symptômes visibles. Dans le bois, ces maladies se traduisent par différentes nécroses qui sont plus ou moins développées allant de quelques vaisseaux obstrués jusqu »à la formation de chancres. Le bois peut présenter différents aspects de dégradation.

Ces maladies peuvent toucher les jeunes plantations et les vignes plus âgées. Le guide ci-joint fait le point sur leur symptomatologie et les agents qui y sont associés, ou qui en sont responsables. Les maladies (Pourridiés…) se caractérisant par une attaque du collet ou des racines pouvant se traduire par des symptômes similaires ne seront pas abordées dans cet article.

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.