L’info du lundi : Micro-organismes et Mega-changements

De l’influence des pratiques

L’INFO DU LUNDI se penche, en ce début d’été, sur un sujet connu mais qui reste à explorer : le lien entre pratiques agronomiques et richesse des sols en micro-organismes. 

Selon des études biogéographiques, l’abondance et la richesse des micro-organismes du sol varient sur plusieurs échelles spatiales en fonction des propriétés du sol et des pratiques agricoles. Avec l’étude que nous vous proposons cette semaine, on parle de la façon dont les communautés microbiennes du sol réagissent aux changements dans les pratiques agricoles au fil du temps. 

Cette étude conduite par  l’INRAe de Dijon et la plateforme GenoSol. a mis en évidence que les schémas microbiens spatiaux étaient stables dans le temps, tandis que les niveaux d’abondance et de richesse étaient modifiés. 

La biomasse microbienne moléculaire est principalement déterminée par les ressources du sol, tandis que la richesse bactérienne dépend à la fois des pratiques agricoles et des paramètres écologiques.

Les effets des cultures précédentes et la gestion agricole historique ont été identifiés comme des facteurs déterminants pour une meilleure compréhension des variations microbiennes du sol

Certaines pratiques comme une fréquence de labour plus faible, une rotation des cultures plus diversifiée devraient profiter aux communautés microbiennes, alors que les intrants chimiques ne profitent qu’à quelques espèces microbiennes et diminuent la richesse.

Partagez cette page

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.